La labiaplastie : chirurgie esthétique des petites lèvres

La nymphoplastie encore appelée labiaplastie est une intervention de chirurgie intime qui vise modifier la taille des petites lèvres.

La demande la plus fréquente concerne la correction d’une hypertrophie des petites lèvres , c’est-à-dire une taille excessive par rapport à celle des grandes lèvres.

Cette hypertrophie est constitutionnelle et n’est pas une maladie.

Elle peut s’accentuer lors de la puberté ou après plusieurs accouchements.

Plus rarement, la nymphoplastie visera à traiter une asymétrie des petites lèvres ou une hypotrophie ou atrophie des lèvres par l’augmentation de leur volume.

Motif de consultation pour une nymphoplastie :

Les principaux motifs de consultation sont :

  • Une gêne physique.
  • Une douleur, due à l’hypertrophie des petites lèvres lors de port de vêtements serrés ou lors de la pratique de sport voire même lors de la marche.
  • Une dyspareunie d’intromission c’est-à-dire une douleur sexuelle lors de la pénétration.

La technique chirurgicale de la labiaplastie :

L’opération de labioplastie se fait en ambulatoire sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale.

  • La réduction des petites lèvres

Le chirurgien retire la couche superficielle de la muqueuse labiale, il doit essayer de conserver la forme initiale des petites lèvres.

Deux techniques sont possibles :

Nymphoplastie longitudinale:

Elle consiste à réséquer la partie excédentaire des petites lèvres.

Nymphoplastie triangulaire

  • Augmentation des petites et des grandes lèvres:

La labioplastie consistera à faire un lipofilling avec de la graisse prélevée sur la patiente pour redonner du volume aux petites lèvres.

Suites opératoires d’une labiaplastie :

Sont souvent simples, la labiaplastie n’est pas douloureuse

Les soins post opératoires : on prescrira des antalgiques, des anti inflammatoires et, des antiseptiques locaux.

Les fils de sutures sont résorbables et disparaissent au bout de dix à quinze jours.

Le résultat est satisfaisant d’emblée.

La vulve retrouve un aspect normal après la disparition de l’œdème et le résultat est définitif au bout de 3 mois.

L’abstinence sexuelle sera de un mois.

Autres interventions de chirurgie intime:

Follow by Email