Chirurgie esthétique des seins en Tunisie

Chirurgie esthétique des seins

Destinée aux femmes dans la tranche d’âge entre 20 et 50 ans elle représente une part importante de l’activité des chirurgiens plasticiens en Tunisie.

Modifications de la morphologie de la poitrine:

Plusieurs facteurs contribuent à l’apparition de modifications au niveau des seins aussi bien au niveau du volume , de la forme que de l’aspect.

– Facteurs génétiques:

Le développement de la glande mammaire apparaît à la puberté à partir de l’âge de 10 à 12 ans sous l’effet de la sécrétion hormonale d’oestrogéne et de progestérone pour atteindre une taille définitive autour de l’âge de 18 ans.

Si le volume des seins est déterminé en partie par des facteurs héréditaires, il existe d’autres éléments qui participent  à la modification et à l’aspect de la poitrine que nous allons voir maintenant.

– Facteurs hormonaux:

Les modifications hormonales en rapport avec la prise de contraceptifs oraux, la grossesse, l’accouchement et la ménopause, notamment, sont à l’origine de grands changements dans la forme et le volume des seins.

– Variations du poids:

Le sein est composé de glande mammaire mais également de tissu adipeux.

La prise ou la perte de poids entrainera donc une variation de la masse graisseuse et par conséquent du volume mammaire.

Les variations pondérales marquées et rapides influeront également sur l’élasticité de la peau occasionnant une ptose mammaire ou ce qu’on appelle communément des seins tombants ou pendants.

 Nous allons voir maintenant les principaux motifs de consultation pour une chirurgie esthétique mammaire

Les principales demandes concernent les seins de petite taille, l’hypertrophie mammaire et la ptôse.

Nous n’évoquerons pas ici la reconstruction mammaire après chirurgie du cancer du sein.

Dans notre clinique esthétique, une mammographie ou une échographie des seins seront systématiquement réalisées.

Augmentation mammaire

Elle est indiquée chez les femmes qui présentent des seins de petite taille ou hypotrophiques.

Parfois, et malgré un volume normal,  certaines personnes souhaitent passer à 1 ou 2 bonnets au dessus.

Enfin, dans certains, il s’agit d’un changement de prothèses mammaires chez une patiente déjà opérée.

Nous parlerons ici uniquement de l’augmentation mammaire par pose de prothèses. Vous pourrez consulter, sur notre site, l’article dédié au lipofilling des seins qui permet d’en augmenter le volume. Précisons, toutefois, que l’augmentation de volume, avec cette technique, sera modérée.

Lors de la consultation, le chirurgien plasticien définira avec la patiente le volume à obtenir, le type de prothèses mammaires, leur emplacement par rapport au muscle pectoral ainsi que le type d’incision.

Des essais à l’aide de prothèses externes placées dans le soutien gorge permettront d’avoir une idée sur le résultat souhaité.

Dans notre clinique esthétique, nos praticiens utilisent des implants mammaires lisses ou micro texturés, posés sous le muscle pectoral à travers une petite incision au niveau de la moitié inférieure de l’aréole mammaire.

Les trois voies d’introduction possibles sont la péri-aréolaire, la sous-mammaire et l’incision au niveau de l’aisselle.

les différentes cicatrices de prothèses mammaires

Nous choisissons les prothèses mammaires rondes quand on souhaite simplement augmenter le volume de seins de morphologie normale.

Vous pouvez voir ici des implants mammaires avec des profils différents suivant la projection vers l’avant que nous souhaiterions.

implants mammaires ronds

Quand la forme des seins présente d’autres imperfections en dehors du volume, nous opterons pour des prothèses anatomiques.

Implant mammaire anatomique

L’opération se déroule sous anesthésie générale et dure 45 mn environ.

Un soutien gorge de contention sera porté dès la fin de l’intervention et devra être gardé durant un mois.

La douleur post-opératoire est variable, dépendant notamment de la taille de la prothèse mammaire et de son lieu de pose: plus exacerbée quand elle est en sous-pectoral. Dans tous les cas de figure, les antalgiques adéquats permettront d’en venir à bout.

Des troubles de la sensibilité sont possibles et peuvent durer quelques mois.

La cicatrice est pratiquement invisible au bout d’un an particulièrement sur les peaux claires.

L’augmentation mammaire par pose de prothèses ne contre-indique ni la grossesse ni l’allaitement et n’a aucune incidence sur l’apparition du cancer du sein.

La durée recommandée des implants mammaires est de 10 ans.

Réduction mammaire

Encore appelée plastie mammaire ou mammoplastie, elle est destinée aux personnes qui présentent une hypertrophie des seins.

Son indication peut-être dans un but esthétique mais également pour des raisons médicales. En effet, l’hypertrophie mammaire lorsqu’elle est importante peut avoir des répercussions sérieuses sur le dos.

Chez les jeunes filles, cette pathologie peut avoir un impact psychologique important.

L’intervention de réduction mammaire aura pour but de retirer une partie plus ou moins importante et de la glande et de la graisse mammaires.

Durant la même opération, le chirurgien plasticien corrigera également la ptôse mammaire en remontant les seins.

Il existe 3 types de techniques chirurgicales en fonction du type d’incision:

Cicatrices lors d'une réduction mammaire

. L’incision péri-aréolaire:

Appelée encore round block, elle pourra être réalisée lorsque l’hypertrophie mammaire est très modérée.

. L’incision verticale:

C’est la technique la plus courante.

Elle comporte 2 cicatrices, l’une autour de l’aréole mammaire et l’autre allant du bas de l’aréole jusqu’au sillon inférieur du sein.

. L’incision en T inversé:

Elle ressemble à la méthode précédente mais comporte une troisième cicatrice horizontale au niveau du sillon sous-mammaire.

La réduction mammaire est une intervention peu douloureuse.

Le port d’un soutien gorge de maintien est nécessaire pendant un mois pour éviter la mise sous tension des cicatrices.

La cicatrisation est variable et nous pouvons assister à un élargissement de la cicatrice du fait de la tension exercée sur la peau pour relever le sein. Dans ce cas, une reprise, au bout d’un an, est possible sous anesthésie locale.

Il faut savoir aussi que le tabac peut engendrer des cicatrisations tardives voire même une désunion de la cicatrice.

Le lifting mammaire

Encore appelé mastopexie, il vise à corriger la ptôse mammaire et ainsi remonter la poitrine.

Le lifting mammaire aura pour objectif de corriger des seins tombants en réséquant l’excès de peau et en les remontant grâce à une traction cutanée.

Parfois, le plasticien sera amené à diminuer également la taille de l’aréole mammaire.

Les cicatrices sont identiques à celles de la réduction mammaire.

Cicatrices du lifting mammaire

Dans certains cas le lifting des seins est associé à une pose de prothèses lorsque la patiente souhaite également une augmentation de volume.

Le port d’un soutien gorge de maintien est nécessaire pendant un mois afin d’aider à la cicatrisation.

L’évolution est les complications sont les mêmes que celles de la réduction mammaire.